Les faux billets plus sophistiqués: voici la cible “favorite” des escrocs

Les commerçants doivent parfois déjouer des arnaques. Les faux billets circulent moins d’après la Banque nationale, mais ils sont de plus en plus réalistes. La procédure judiciaire est longue pour obtenir un remboursement.

Ils sont de plus en plus difficile à contrefaire, mais les faussaires n’ont pas disparu de la circulation et ils ont une cible favorite. Sur plus de 12.500 faux saisis au second trimestre de l’année 2019, la moitié sont des billets de 50 euros avec un processus d’écoulement bien ciblée.

“Leurs victimes sont en général des petits commerces, des indépendants ou des personnes qui n’ont pas de machine pour contrôler la véracité du billet et qui prennent en général ces petites coupures, en échange leur rend la monnaie, tandis qu’eux utilisent cette monnaie pour pouvoir avoir en fait des vrais billets”, explique Eddy Kiaku, un avocat pénaliste.

Le commerçant ne peut pas saisir le billet contrefait, et s’il l’a accepté avant de se rendre compte de la supercherie, il ne pourra pas directement demander un dédommagement.

“Une personne qui détient un billet contrefait n’a malheureusement pas beaucoup d’options devant elle puisque la seule voie légale qui lui est offerte, c’est de se présenter aux services de police avec le billet pour dénoncer justement le fait qu’elle est en possession d’un billet qui est contrefait. Le billet est perdu, sa valeur n’est pas récupérable à moins de se constituer par la suite contre les auteurs de l’infraction, ce qui est en pratique très compliqué”, précise Anthony Signor, un avocat pénaliste.

Les banques, elles, peuvent directement confisquer les billets contrefaits, notamment via leurs machines automatiques. S’il y a de manière générale moins de faux en circulation, ils sont cependant de meilleure qualité.

“On a également l’appareillage qui est mis à disposition des commerçants, mais surtout des banques qui permet de détecter via certains rayons la composition du billet, voir si celui-ci est contrefait. Malheureusement les techniques actuelles de contrefaçon permettent si je puis dire dans certains cas d’outrepasser cette vérification et il faut un appareillage également de plus en plus sophistiqué”, ajoute Anthony Signor.

Au niveau de la Banque centrale européenne, près de 251.000 faux billets en euros ont été retirés de la circulation lors du premier semestre 2019.

Laissez un commentaire



COORDONNÉES

Adresse : 1 - 3 Rue du Docteur Paul Diday - F 69003 LYON

 

Société : +33 (0)4 78 460 021

Fax +33 (0)4 72 301 721

Support : +33 (0)8 91 690 117*
*Service 0,50€/min + prix appel

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER